Au Moyen-Age, la musique voyage à travers le Pays d’Oc et le pourtour de la Méditerranée, l’Orient et l’Espagne : à Tolède, musiciens juifs, chrétiens et musulmans participent ensemble à la composition des Cantigas de Santa Maria, et à Cordoue, des femmes ont écrit des poèmes, se sont adonnées à la philosophie.

En mettant le verbe et le sens au cœur de leur spectacle, Sandra Bessis et Els Janssens s’aventurent sur les chemins entre chants du Moyen-Age et romances séfarades, du monastère de las Huelgas aux juderias de l’Andalousie médiévale, puis vers les marches de l’Empire Ottoman ou du Maghreb. Elles célèbrent la beauté et l’amour, dans un concert épuré, alternant parole et chant a cappella, parfois ponctué par une percussion digitale, une clochette ou une chifonie.

Les langues ici se côtoient, les rythmes, les émotions et les styles. On y entendra le latin, le judéo-espagnol ou l’espagnol, l’hébreu, l’arabe, le galicien et peut-être quelques mots de turc.